· 

Pour le 17 nov les "haches-tags" de guerre sont déterrés...

Nous avons délibérément choisi d'afficher ce pêle-mêle d'images sans censure ou sélection particulière, afin qu'il exprime la sensibilité diverse des citoyen(ne)s de notre beau pays, face au "dramatique" problème de la hausse du prix des carburants !! ;-)

Pour les participants à cette action du 17, la colère semble grande et profonde. N'est-il donc pas très étonnant de constater à quel point le seul fait de toucher aux engins motorisés des Français déchaînent leur hargne ? Car il s'agit bien de cela avant tout, même s'il semble s'y ajouter bien des revendications disparates qui nous interpellent. Avons nous déjà vu autant de personnes prêtes à manifester soit pour la hausse du prix du fioul, du gaz, de l'électricité, de la TVA , ou plus largement pour tenter de faire pression sur le gouvernement afin de l'obliger à être plus social ?

Que se cache t'il derrière ces réactions enflammées ? Un goût inconsidéré pour le confort, l'expression déguisée de l'ego ou une jouissance sans cesse renouvelée pour la vitesse et une pseudo puissance ? En un mot, "ne touchez pas à ma carrosserie", car elle est l'expression et le prolongement de moi même !

Pour l'autre "camp", appelons le "clan des verts", la réaction ne s'est pas fait attendre non plus... Car hormis l'injustice de cette hausse, qui grèvera les moins aisés des ménages dans l'obligation d'utiliser un transport individuel pour aller travailler, cette mesure représente à leurs yeux un véritable espoir vers un changement d'attitude/habitude ! Et au delà de toute tendance politique, c'est naturellement que plusieurs ONG environnementales ont exprimé leur soutien, appuyant ainsi le pouvoir politique qui émet vers les "pollueurs payeurs" un signal "prix" très fort.

Alors, nous n'allons pas juger, ni même lancer un concours de la meilleure image, de la plus vulgaire, voire de la plus idiote, car là n'est pas la question. La problématique est bien de rendre raisonnable et raisonnée cette colère tournée vers un micro problème, qui pour nous abrite bien au contraire un espoir de transformation !

Au nom de toute l'équipe, je lance le débat sur notre page Facebook !

Velocipédiquement vôtre,

Emmanuelle pour BPF Project

Écrire commentaire

Commentaires: 0